L’affaire qui secoue la commune de Ndindy situé à 45 km de Diourbel est une histoire de viol suivi de grossesse.  Le charlatan D Ngom croupit à la  prison pour viol suivi de grossesse sur une  jeune femmes âgée d’un vingtaine d’années.

Pour mieux réussir son plan, le charlatan Ngom, avait mis à profit la  confiance aveugle que la famille de sa victime Nd. N avait pour sa personne. Tout a débuté au foirail où la victime et son « bourreau » se sont connus par l’intermédiaire  d’un amie dénommée  A. Biba. C’est par là qu’un climat de confiance s’est installé entre eux. La victime était une  commerçante dans une boutique au domicile de ses parents. Un lieu que fréquentait fréquemment le charlatant accompagné de A. Biba.

Un jour il était parti chez elle, et comme par enchantement, les parents de Nd.N étaient absents des lieux, une occasion pour lui   de satisfaire son désir.Pour partager un moment d’intimité avec sa victime, le charlatan  lui a proposé un séance de cauris où il lui a remis une portion magique, ingurgitée par Nd.N. A la minute qui suit la dame a perdu connaissance et le charlatant en a profité pour abuser d’elle.

« Au total il m’a violé à quatre reprises. Les trois se sont passés dans la chambre de la boutique. La dernière fois, il m’a invité dans sa chambre. J’ai été contrainte à ne rien dire, c’est pourquoi je ne me suis pas confié à ma mère » confirme la victime. Les parents de la jeune fille ont été alerté par les rondeurs inquiétants et la santé fragile de Nd. N . Ces derniers la soumettent à une séance d’explication où elle avoue le nom de son bourreau. Intriguée, la mère de la victime a saisi les pandores d’une plainte portant  sur viol suivi de grossesse contre le charlatan qui sera vite interpellé révèle le journal L’Obs.

Placé en garde à vue, il a été présenté ce lundi 9 janvier, au procureur et placé sous mandat se dépôt à la maison d’arrêt et de correction (Mac) de Diourbel le même jour.

Partagez

Laissez un commentaire